Corsaire

Le chantier  a repris la construction du Corsaire, voilier de 5m50, plan Herbulot de 1954.

Depuis les années 50, le Corsaire a été construit autour de 4000 exemplaires en France, mais aussi en Suisse, ou exporté aux Etats-Unis.

A l’époque, son originalité tient à son matériau de construction : le contreplaqué, qui lui donne cette silhouette innovante, avec ses bouchains vifs et sa tonture inversée. Mais c’est aussi « un coup de génie » de la part de Jean-Jacques Herbulot, qui intègre toutes les potentialités de ce nouveau matériau et conçoit alors un voilier esthétique, performant et très marin.

L’engouement pour ce petit voilier ne s’est jamais démenti. Aujourd’hui, la flotte des Corsaires est très nombreuse et dynamique, les voiliers parfaitement entretenus pour participer aux différents rassemblements et régates organisées par l’AS Corsaire, association fédérant les propriétaires.

Mise à l’eau du premier exemplaire

Le premier exemplaire construit par le chantier a été mis à l’eau en septembre, simultanément avec le Muscadet.

Coque « jaune chaleureux » ; élongis de roof, demi-ronds de cockpit et tableau vernis ; listons, barre de safran et mains courantes en teck : ce plan Herbulot est définitivement très élégant.

Et ce premier exemplaire est à vendre !

Versions et tarifs

Le chantier propose le voilier à différents stades de finition, de la coque pontée brute (imprégnée epoxy) au voilier complètement accastillé.

N’hésitez pas à contacter le chantier pour obtenir plus d’informations et tarifs.

Construction

Le chantier a pris le partie de construire le Corsaire au plus proche des modèles des années 50/60, au niveau des matériaux, de l’esthétique et des détails de construction qui font sa spécificité.

Les bordés, cloisons, ponts, assises, sont en contreplaqué marine okoumé de 9mm. La structure est en bois massif (sappeli) : quille, contre-quille, fausse-quille, serres, barrots.

En revanche, afin d’optimiser la construction, l’ensemble des panneaux de contreplaqué est découpé numériquement, et la construction initiale « collée cloutée » est remplacée par l’usage de la résine epoxy, permettant de réaliser des collages structurels entre les différents panneaux.

Le matériau du lest est un mélange de billes de plomb et de résine de coulée, dont la densité est sensiblement la même que la fonte. Les dimensions du lest ne sont donc pas modifiée par rapport au plan d’origine. et qui permet ainsi de conserver les dimensions d’origine.

(Cliquer sur les photos pour les visualiser en plein écran)

Lien vers l’AS Corsaire