Barrots, pont, clores, etc…

Le chantier s’est un peu accéléré, ou plutôt le temps est de plus en plus compté… Un même article donc pour beaucoup d’étapes :

  • La pose des barrots (pièces transversales) et des élongis (pièces longitudinales), qui rigidifient le bateau et recevront le pont et l’hiloire, tout cela en chêne car c’est structurel.
  • La mise en forme de l’hiloire, en chêne : trempage du bois, puis étuvage, puis mis en place sur le pont afin de prendre sa forme définitive, qu’une fois démonté, il conserve plutôt joliment !
  • La pose du pont, fait de petites lattes de mélèze, qui seront calfatées, leur faible largeur permettant une meilleure stabilité et étanchéité du pont.
  • La coupe à longueur des lattes du pont, puis la pose de l’hiloire.
  • La pose des clores, derniers bordés qui viennent fermer la coque, le plus tard possible : la température monte, le bois sèche et se rétracte, et la clore pourra alors être faite un peu plus large pour « fermer » au mieux la coque.
  • Puis le lissage, le calfatage, la réalisation des espars (mat, bôme, pic, bout dehors), pour lesquels il n’y a pas de photos 😦

(Cliquer sur les images pour les voir en grand)