Pose des préceintes et galbords

Le bordage a commencé. Il consiste à mettre en place les bordés qui vont constituer la coque, en appui sur les membrures et se logeant dans la rablure, entaille faite à dessein dans l’étrave, la quille, et l’étambot.

La préceintre et le galbord sont les deux premiers bordés à être posés et ont un rôle structurel : la préceintre, « en haut », au niveau du livet, ceinture les extrémités des membrures ; le galbord, « en bas », complète la cohésion entre quille, varangues et membrures.

Il n’a pas fallu être moins que deux pour poser ces bordés, pour lesquels Alexis Prigent m’aura aidé pendant une semaine. Un temps de réflexion également pour trouver la bonne hauteur à donner au galbord, à comprendre les limites dans lesquelles on peut tordre une planche de chêne pour la mettre en forme et la faire « coller » aux membrures et à la quille, et à théoriser (un peu) sur les formes développables.

(Cliquer sur les photos pour les voir en grand format)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s